#MartyrsFrançais

martyrsfrancais

Titre: #MartyrFrançais
Auteur: Alexis David-Marie
Éditeur : Aux Forges du Vulcain
Parution : 2017

C’est l’histoire de François, un jeune instituteur, qui vient de perdre son père, André Pujol. Il a l’impression de le perdre doublement, car le contexte de la mort d’André, tué par un migrant dont il s’occupait, est récupéré par un mouvement d’extrême droite pour faire du défunt un martyr. C’est Louise, la cousine de François, qui est à l’origine de cette opération. Le jeune homme va tenter de mener un combat contre son projet et ses idées.


Je suis entrée dans ce livre comme dans une enquête. François cherche à rétablir la vérité sur son père. Qui était vraiment André, le père de François ?
Le sujet qui m’a le plus interpellée dans l’histoire, c’est l’identité : surtout l’identité nationale, mais pas que… L’histoire pose aussi la question de l’identité tout court : quelles sont les facettes d’un homme que perçoivent sa famille, ses proches, ou celles que la postérité retiendra par rapport à la vie intime d’un individu ?
Un autre point qui m’a intéressé dans ce livre, c’est le traitement de la difficulté d’échanger des points de vues politique en famille. Ce sujet trouble fête, trop rabâché par les médias, mais difficile à aborder simplement. Comment Louise, pour donner corps à ses idées, utilise un événement familial ; et aussi jusqu’où François, pour empêcher la dissémination de ces idées, peut aller…
Ce roman aborde essentiellement l’aspect idéologique de la politique, il n’est pas question ici de people, magouilles et compagnie. C’est en quoi ce livre est original par rapport à d’autres fictions politiques. J’avoue avoir parfois un peu décroché sur certains aspects de fond du débat politique qui me dépassaient. J’ai sauté quelques paragraphes des discours idéologiques très référencés, mais sans que cela gêne la lecture de l’ensemble !


A qui conseiller ce livre ? A celles et ceux qui s’intéressent un minimum au débat d’idées politiques et veulent aborder le sujet sous la forme d’un récit original. C’est une fiction qui fait cogiter sur le réel une fois le volume reposé.


Crédit image : Couverture du roman, graphisme Elena Vieillard
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s